IMPROMPTUS #05

Performance transdisciplinaire

 

1 thème // sexualité(s)

1 lieu // Le Pavillon du Lac - parc des Buttes Chaumont

3 dates // 25 juin, 1er juillet et 2 juillet 2012

 

Mélanger les disciplines, les fractionner pour former un ensemble cohérent autour d'un thème commun.

Seules contraintes : le thème imposé, une durée maximale de 15 minutes.

les impromptus

Revue de presse des Impromptus

© Thibault Amorfini

la programmation

PERFORMANCE POETIQUE

La Compagnie des Treizièmes propose comme à chaque Impromptus un nouveau volet de Monsieur Belleville. Seul au milieu de la foule dans un exercice pénible de monter et descendre la pente abrupte de la rue, Monsieur Belleville se souvient. D’une rencontre, où plutôt de la rencontre.

Souvenir qui se mêle au présent. À cela s’ajoute le temps, le temps d’un acte, d'un tableau. Au fil de sa chronique poétique, Monsieur Belleville continue son errance, cette fois-ci il s'arrête pour prendre un thé à la menthe au bar "Les folies" au métro Belleville. Rencontre avec Lola, un clown muet sur un fond de musique électro. 

 

LAURENT LAFARGUE, INVITE D'HONNEUR

C'est parce qu'il suit les Impromptus depuis leur premier opus que Laurent Lafargue est notre invité pour cette édition. Au programme il revisite la pièce Terminus de Daniel Keene dans une mise en espace spécialement conçue pour le festival. 

 

CABARET BURLESQUE

Beasty Party /Revue artistique d’un genre osé/ convoque et provoque sans équivoque l’art d’aimer, de séduire, tout en s’intéressant très sérieusement à la sexualité des animaux. Un battement de cil esquissant un clin d’œil à Ovide, Epicure et à King Kong théorie. Une espèce de tendresse pour les oiseaux, les bipèdes, les arbres et les vaches... Une espèce de désir qui monte et qui vous envahit, avec POMPON RIVOLI*. 

http://delphinejonas.com/

 

LECTURE & LIBRAIRIE 

Pour chaque Impromptus, L'Œil d'or /librairie FMR (co-producteur) - mise en lecture/ propose une programmation de textes puisés dans son catalogue ou ceux de maisons d’éditions amies. Ces textes sont présentés dans le cadre d'une libraire FMR, mais aussi mis en lecture par des comédiens. Pour les Impromptus 05, sexualité, deuil et fétichisme seront évoqués à travers un texte de Jean-Luc A. d'Asciano. 

www.loeildor.com

 

CINEMA VIDEO

David « Dave TV » Meugnot (artiste associé) commence le VJing en 2003. Son duo de DJ/VJ, « Kaspar TV », est sélectionné aux Découvertes du Printemps de Bourges en 2005. Ces visuels sont inspirés par l'univers du sexe. L'image de la femme sexuelle, les fantasmes, l'érotisme, le porno se

mélangent, s'unissent, s'enlacent dans une image épurée parfois trouble.Pour Les Impromptus, David a travaillé sur trois formes vidéos s'inspirant du Butô, où le corps est a la recherche du lâché prise, du décrochage entre corporel et plaisir pur... 

 

DANSE / AVEC LE FESTIVAL CONCORDAN(S)E (partenaire) 

Fabrice Ramalingom chorégraphe, Emmanuelle Bayamack-Tam, écrivain /création chorégraphique/ « En amour, il faut toujours un perdant », mais chacun préférerait que ce soit l’autre. Ce que notre création interrogera, c’est précisément le sens de la défaite et la nature de la perte. Cela pourra prendre, entre autres formes spectaculaires, celle de la passe, échange dont on sait bien que tout le monde sort perdant – à moins que nous ne donnions à voir un crime passionnel. Les deux formes ne sont de toute façon pas exclusives l’une de l’autre. On pourra réécouter avec profit la chanson de Julio Iglesias, mais il serait tout aussi profitable de lui superposer le discours du gagnant : « Michelle, jamais je ne t’ai plus aimée qu’aujourd’hui. Jamais je n’ai été plus fier de voir toute l’Amérique tomber, elle aussi, amoureuse de toi en tant que Première Dame de notre nation. Sasha et Malia, nous vous avons vu grandir et devenir deux jeunes femmes fortes, belles et intelligentes, exactement comme votre maman. Et je suis si fier de vous deux. Mais je le dis bien haut, un seul chien, ça suffit sans doute.» Un seul chien, ça suffit sans doute, mais dans notre création, il y aura de la place pour deux. 

www.concordanse.com

 

THEATRE ECRITURE CONTEMPORAINE

Collectif Denisiak (Artistes associés) Que reste-il de la pornographie lorsqu’elle est simulée en étoffes ? Le travail photographique d’Édouard Levé a inspiré un nouveau texte théâtral à Solenn Denis. Comme souvent, ses personnages ne savent pas s’adresser les paroles, ils monologuent, chacun pris dans les méandres de son intime torve. L’action et les mots sont dissociés, car il faut arrêter le flux pour pouvoir jeter un œil au monde. Erwan Daouphars, entouré d’une dizaine de comédiens, mettra en espace cette proposition dont le titre pourrait bien être : « Ce que j’ai dans la tête lorsque je t’encule. » Mais ce serait un peu grossier. 

http://solenn.denis.free.fr/

 

 

MUSIQUE CABARET THEATRE

Collectif ADM /Cabaret/ Chansons d’amour, de sexe et de mélancolie ! Le collectif ADM tente de réfléchir à chaque nouvelle proposition, comme une possibilité de rassembler, de fédérer, afin de faire découvrir des travaux, des équipes, de se solidariser afin d’être plus nombreux, et peut être plus

forts ! En partenariat avec le Club de la Vie Inimitable, et à partir d'une proposition de Lucas Bonnifait, on essaiera de s'immiscer dans un «Peep Show », à l’aide de chansons parlant d’amour, de manque d’amour, de cul, de désir, d’amour, donner un espace d’improvisation, habiller musicalement « une stripteaseuse ». Un moment de cabaret, dansé, chanté, une parenthèse musicale, dans le seul but d’interroger une rencontre en direct, raconter peut être une histoire (d’amour, de cul) ?... En tout cas essayer de répondre une fois de plus, et avec d’autres outils, à cette problématique de la sexualité. Et de son assouvissement ou non... 

 

THEATRE MUSQIUE ECRITURE

La compagnie AZELIG, créée en 2007, se propose de priviligier un théâtre axé principalement autour d’auteurs contemporains. Après sa première création Disco Pigs d’Enda Walsh mis en scène par Amandine du Rivau la compagnie AZELIG commence en 2009 sa collaboration avec l’auteur metteur en scène Frédéric Mauvignier et présente trois de ses créations Ertugrul, Calibre 38 et Faire puis en 2011 avec l'auteur metteur en scène Mario Batista pour Langue Fourche. Depuis 2010 elle organise également en association

avec Frédéric Mauvignier et Carine Lacroix des lectures d'auteurs contemporains au Train de vie.Dans le cadre des Impromptus la compagnie AZELIG s'associera avec le groupe free-rock Amragol, l'auteure Magali Mougel et la comédienne Julie Fonroget pour une lecture-concert autour de la sexualité, thème de cette cinquième édition. 

 

AMBIANCE MUSICALE // Le Mellotron 

À l’image de l’instrument auquel il emprunte son nom, Le Mellotron s’utilise comme une boîte à musiques dont le contenu serait inépuisable et en mouvement perpétuel. Au rythme des époques, des pays et des styles, Le Mellotron explore sans

limites, guidé par un seul objectif : vous faire partager l’essentiel de la musique. Pour encore plus de plaisir, LeMellotron.com prend en 2012 la forme d'une webradio, désormais vous l'écoutez partout et tout le temps. Résistant, il est garanti à vie sans fausse note. 

http://www.lemellotron.com/

 

EXPOSITION PHOTO

Alessandro Clemenza: ce n'est pas tant la sexualité en elle même qui m’intéresse, c'est plus cette explosion de sentiments qui en ressort.Il y a dans ces moments une sensation de simplicité qui ne nous accompagne pas toujours dans la vie. On se laisse aller, on est nous même, avec notre corps, tel qu'il est, sans avoir besoin de mettre ce masque que nous mettons trop souvent pour pouvoir affronter nos journées. J'aime ces moments de douceur, d'inquiétude, de

légèreté, de liberté, où nous ne sommes pas obligés de penser à ce que sera demain.On se crée une bulle, notre bulle, où rien ne peut nous atteindre, on oublie ce qu'il y a dehors. Même avec l'appareil, dans cet instant, il n'y a que nous, il n'y a que toi, il y a que moi. On ne se pose pas de question, on est là et on se fout du reste. Pas besoin de citations, pas besoin de s'inspirer de quoi ou de qui que ce soit, pas besoin intellectualiser, j'y vais, ça me parle, ça me fait rire, ça me fait pleurer...Parlons d'amour et sourions. Les photos de cette série ont été prises entre 2006 à aujourd'hui. 

http://www.alessandroclemenza.com/

 

THEATRE CREATION PEDAGOGIE

L'école Auvray Nauroy : " Je n'ai pas de corps, je suis un corps. Ce n'est pas le mien, c'est moi. C'est même plus qu'exister, c'est être. je me débrouille avec mes hanches, mes fesses, mes seins, parce qu'ils sont tout moi. Je suis un bout de l'humanité, c'est vrai, c'est réel, c'est palpable. Je suis une sexualité : je fais l'amour par mes hanches, mes fesses, mes seins, par chaque centimètre de mon corps vivant.

Je suis une fille et j'ai vingt ans, un peu plus ou un peu moins. "

Création à quatre voix, cherchant son discours dans l'intimité féminine, interrogeant la naïveté, la plénitude comme le manque, l'identité comme le dépassement de soi, par une sexualité entre réalité et sacré. 

http://www.lecoleauvraynauroy.fr/

 

CONCERT

Sifflant son texte entre Hip-hop et chanson française, le Fou du Roi bat la mesure sur une batterie électro reggae. En passant par le récit du quotidien, le féminisme et l’écologisme, il bouleverse les représentations classiques dans des dialogues puissants où s’entremêlent cynisme et second degré. 

 

THEATRE CLOWN PERCUSSION

La Fabrique, une usine. Un lieu mécanique, automatique et en plastique. Les jours se ressemblent, les rituels quotidiens se suivent, absurdes, un air de "vélo, boulot, dodo" déteint dangereusement sur les employés.Mais ceux-ci trouvent un semblant de liberté lorsque

l'un d'entre eux les motive à pousser la chansonnette durant une pause déjeuner. Un univers musical et de clowns: on sait déjà que cela va tourner aux accidents en tout genre : la Fabrique se veut être un coup de pouce pour déclencher le petit mécanisme à l'intérieur de chacun de nous. Drôlement musicale, haute en couleurs, bougeant sans arrêt, La Fabrique remet en piste les grands clowns du dernier siècle dans le rythme aliénant de nos jours difficiles. 

https://www.youtube.com/watch?v=AJISTWAgNSk

 

MUSIQUE DANSE

La Compagnie Louve, une rencontre, une visite. L'objet et le sujet. Qui est l'objet, qui fait le sujet ? Explorant une "inquiétante étrangeté du désir", cette proposition procède d'un rituel érotique porté par une officiante et accompagné des pulsations d'une guitare

au son lourd. Une courte cérémonie contemplative, quelque part entre hypnose et mysticisme. 

compagnielouve.tumblr.com

 

Teaser Impromptus #05

Cie Azelig

Pompon Rivoli

La Fabrique

Compagnie Louve