IMPROMPTUS #03

Performance transdisciplinaire

 

1 thème // le travail

1 lieu // Le Pavillon du Lac - Parc des Buttes Chaumont - Paris 19e

1 date // 2 juillet 2012

 

Mélanger les disciplines, les fractionner pour former un ensemble cohérent autour d'un thème commun.

Seules contraintes : le thème imposé, une durée maximale de 15 minutes.

impromptus

© Sandra Msdrh

le thème

Thème : Travail (latin populaire) : tripalium

Désignait un instrument d’immobilisation et éventuellement de torture, à trois pieux. Le mot « travail » désignait autrefois l’état d’une personne qui souffre, puis étendu ensuite aux occupations nécessitant des efforts pénibles, celles des « hommes de peine »,puis à toutes les activités de production.

la programmation

EXPOSITION - SCENOGRAPHIE

Monsieur B., photographe de profession se passionne pour le sténopé depuis une quinzaine d’années et présente à l’occasion des Impromptus 03 son travail réalisé en argentique & avec un sténopé en bois.

L’habillage du Pavillon du Lac sera réalisé par Avela Guilloux et Elsa Delula : objets, installations, œuvres éphémères, sons... entourent artistes et spectateurs pendant la soirée, et permettent d’explorer toutes les faceties de ce thème si complexe. 

 

LECTURES

Le collectif Les Lectures du Lundi invente une programmation éclectique et déambulatoire à partir du répertoire de la maison d’édition l’Oeil d’Or autour du thème "Le Travail". Les lectures performatives seront accessibles à tous les curieux qui passeront par le Pavillon du Lac. Depuis quatre ans, comédiens et comédiennes, d’univers variés, organisent chaque lundi des lectures gratuites dans des endroits différents. 

 

CINEMA

Après les films d’Ugo Bienvenu projetés aux précédents Impromptus, Miyu Productions sélectionne dans son catalogue deux films d’animation proposant un rap- port décalé au travail. Quelques milliers de dessins pour 6 minu- tes de cinéma témoignent de leur travail : l’animation traditionnelle 2D. 

« The Old Santiago and the Sea » de Julien Sèze (2’50’’)

« Vésuves » de Kevin Manach (2’55’’) 

http://miyuproductions.com/

 

DJ SET

Le duo de la caliente et tropicale terre vé- nézuélienne fait son set comme on fait le poisson sur les plages des Caraïbes: avec sabor, avec chaleur, et cette touche secrète qui fait qu’une soirée devient une rumba, et que la danse devient une fièvre. Avec eux, la Salsa se colle à la Drum’n’Bass, la Bossa se frotte au Dubstep, la Cumbia crie «Fuego» et une onde tropicale vous submerge, irrésistiblement.

DJ Set Cocosett 

 

PERFORMANCE POETIQUE

Après avoir fait une déclaration d’amour à une spectatrice, cassé la gueule de Santa Claus en décembre et s’être lié d’amitié avec un pigeon mort le jour de son anni- versaire, Monsieur Belleville continue son errance. Chargé de toute sa poésie urbai- ne, fort de l’absurdité du monde et de son aliénation, il décide de monter sa propre entreprise...

Texte & jeu Thibault Amorfini, mise en scène & jeu Ludovic Lamaud, jeu Céline Grousard, musique Aurore Juin. 

 

THEATRE-Collectif Denisyak

Si les comédiens pouvaient être rémuné-rés pour toutes les auditions qu’ils passent et qu’ils n’obtiennent jamais, ils payeraient l’ISF! Mais quoi, une audition c’est du travail ! On n’en dira pas plus. On ne dévoilera pas la chose. A part que y’aura de la coupe au bol, de la perruque blonde, des agressions à base de déodorant, et des serments véreux...

Avec Faustine Tournan, Erwan Daouphars, Solenn Denis.

 

PERFORMANCE DE DANSE

Elodie Tuquet explore le thème du travail du coté de l’Homme machine, voire du zombie. Il fait, refait, défait, continue, agit, réagit, sans cesse, sans arrêt, jusqu’à l’hys- térie, l’usure, l’ennui, la lobotomie, l’oubli de soi dans la valeur travail. Et si le vide, le rien, étaient aussi des valeurs ?

 

THEATRE-Collectif Hubris

On a quinze minutes, montre en main, pour travailler sur le plateau à produire un spectacle avec les spectateurs. On a quinze minutes, montre en main, pour jouer. Alors on va mettre en scène une fête, un joyeux bordel, une grande kermesse, pour jouer à travailler et travailler en jouant, pour cons- truire et déconstruire, et pour enfin libérer l’imagination salvatrice. 

 Julien Seze-Miyu Productions